Rencontre avec Timothé Poissonnet, l’inventeur de l’humour séquentiel

Humoriste déjanté, Timothé Poissonnet est en tournée dans toute la France avec son spectacle Dans le bocal. Il présente un show rythmé où de nombreux sujets sont évoqués en un laps de temps record. Rencontre avec une personnalité drôlement inspirante.

Sur les toits du Perchoir du 11ème arrondissement de Paris, Timothé Poissonnet patiente en faisant une photo des hauteurs de la capitale digne d’un compte Instagram d’influenceur. Une bise, un mot pour rire, et nous voilà attablés pour discuter de son parcours atypique de comédien, qui l’a amené à créer son propre style d’humour.

« C’est une certitude : j’ai toujours voulu faire ça. »

Dès sa jeunesse, Timothé est habité par la scène. À trois ans, il montait sur les planches et faisait le show. « J’aimais déjà le sentiment de faire rire les gens. Quand je voyais les gens heureux, ça me rendait heureux aussi. » Le comédien s’oriente vers des études de tourisme afin d’assouvir son désir de découvrir le monde. Il travaille dans différents pays comme la République Dominicaine, la Croatie, la Grèce, et revient en France renforcé par une expérience de metteur en scène en Lituanie, prêt à se lancer dans le théâtre !

timothe-poissonnet-1

Après un passage par les cours Cochet, l’humoriste commence à tester des sketchs dans des théâtres. « Ma première scène ouverte, c’était le 1er avril 2012 », ça ne s’invente pas pour un Poissonnet ! Il commence à écrire son spectacle en se démarquant des autres artistes. « J’ai tout de suite voulu apporter quelque chose de différent. » Le stand-up, très peu pour lui : « Je n’avais pas envie de raconter ma vie : pourquoi elle serait plus intéressante que celle d’un autre ?! Je n’avais pas envie de faire du « moi je », j’avais envie de faire du jeu. » L’idée mûrit rapidement dans sa tête : il décide de créer son propre style de jeu.

L’humour séquentiel ? C’est quoi ce truc ?

« Très rapidement m’est venue l’idée de faire un humour qui ressemblerait à notre société actuelle, c’est-à-dire un humour où personne n’a le temps de s’ennuyer. Quand on s’ennuie : on zappe, et je n’avais pas envie d’être zappé. » Au-delà de la multitude de thématiques évoquées et de la rapidité des changements de sujets, son humour mélange également les disciplines. Son spectacle comporte de la magie, de la danse, et moult surprises comme la projection d’une vidéo, ou bien un rap sur l’écologie.

Le comédien n’est pas dupe, l’humour séquentiel n’est pas totalement une invention, mais il est le premier à avoir mis un mot dessus, et à en avoir fait un spectacle entier. « Il y a des sketchs hyper marquants dans le monde de l’humour qui se rapprochent de ce style. Par exemple, le sketch de la radio des Inconnus. » Côté influence, il cite le célèbre trio, mais aussi l’humoriste américain Andy Kaufman, ou le comique absurde François Rollin.

Au bout de quarante minutes d’entretien, Timothé Poissonnet constate : « Le temps passe hyper vite, c’est d’ailleurs l’un des sujets du spectacle. » Réussir à faire le maximum de choses en un laps de temps réduit, c’est un beau résumé de l’humour qu’exerce le comédien. Entre deux blagues, l’artiste annonce une bonne nouvelle : sa prochaine date parisienne sera dans la prestigieuse salle du Grand Point Virgule, le 27 novembre prochain. Sur ces bonnes paroles, et après avoir fait l’éloge du coton par rapport aux fibres synthétiques, Timothé Poissonnet redescend du Perchoir pour rejoindre son scooter. Encore aujourd’hui, la photo prise sur les toits de Paris demeure non postée sur son compte Instagram.

Timothé Poissonnet sera le 27 novembre à 20 heures au Grand Point Virgule à Paris. Réservez vos places sur BilletRéduc. En tournée dans toute la France, plus d’informations sur son site officiel.